Portrait d'entraîneur : Simon Gosselin

Coach et co-fondateur de la Team Matryx !

Hello Simon, peux-tu nous parler rapidement de toi et ton parcours d’athlète et de coach ?

 

Hello Nolio ! Alors je suis issu d’un Master STAPS Entraînement et Optimisation de la Performance. Aussi bien en tant qu’entraîneur qu’athlète, j’ai commencé par le cyclisme sur route avant de me diriger vers le trail. Je travaille d’ailleurs encore avec une équipe cycliste amateur (Bourg Ain Cyclisme 01, DN1) en plus de la Team Matryx. Je combine encore les parties entraîneur et athlète, en effet j’ai la chance d’être très régulièrement sur le terrain pour partager les séances avec les athlètes, mais avec une grosse priorité sur la partie entraînement !

 

Comment est née la Team Matryx ?

 

Elle est le fruit d’une rencontre avec Thomas Janichon, le co-fondateur du Team Matryx, dans la dernière année de nos Master respectifs, avec à la clé une vision et envie commune : celle de proposer aux athlètes une structure proposant un écosystème autour de l’athlète et dédié à lui, comme l’on peut le voir dans d’autres sports comme le vélo ou le ski alpin. C’est aussi l’envie d’avoir un projet qui nous anime avec des valeurs comme la performance responsable, c’est-à-dire certes de faire du très haut niveau mais en respectant notre environnement, l’humain, etc…

 

Avec le retour progressif des compétitions quelles sont les prochaines grandes échéances pour tes athlètes ?

 

Le calendrier du Team Matryx sera notamment orienté sur des circuits internationaux comme les Golden Trail World Series ainsi que sur les échéances fédérales :les Championnat de France et les courses de qualification au championnat du Monde !

 

Comment arrives-tu à cadrer la récupération des athlètes du team ?

 

Je monitore notamment la récupération par l’échange et la communication avec eux, leur ressenti, l’analyse de leurs données d’entraînements, leur état psychologique, etc…

 

Outre l’aspect technique de l’entraînement, apportes-tu une touche psychologique ?

 

J’essaie plutôt de le faire via une touche ‘humaine’ à travers la relation entraîneur-entraîné afin d’aborder ‘naturellement’ les différents points psychologiques, mais s’il y a un besoin de renforcer la préparation mentale, nous dirigeons nos athlètes vers un spécialiste, nous travaillons notamment avec un préparateur mental au Team Matryx.

 

Qu’est-ce que Nolio t’a apporté dans ton rôle de coach ?

 

Nolio m’a réellement permis de faciliter le suivi de mes athlètes grâce au regroupement de tous les athlètes sur une unique plateforme avec une interface intuitive qui permet d’avoir une vision d’ensemble des séances, des stats et des données ! J’utilise également beaucoup Nolio pour mes analyses de séance afin de faire des retours rapides et précis aux athlètes !

 

On peut voir que vous organisez régulièrement des stages avec la team Matryx, quels bénéfices ressortent de ces moments en groupe ?

 

Il y a plusieurs intérêts pour nous de faire ces stages. Déjà d’un point de vue humain, cela permet de resserrer les liens entre les athlètes, de partager des bons moments, d’échanger autour de nos façons d’aborder nos pratiques, etc… Et on remarque que même dans un sport très individuel comme le nôtre, quand le groupe vit bien, les résultats découlent plus facilement derrière.
Ensuite, d’un point de vue performance, les stages permettent aux athlètes de faire des séances communes avec certes de la confrontation mais une entraide pour que chacun se serve des autres afin d’aller puiser plus loin que d’habitude. Cela nous permet également de faire des bilans réguliers et globaux (médical, personnel, test avec Sportesting, etc…) afin de pouvoir réadapter la suite au mieux !

 

Gères-tu l’aspect nutrition de tes athlètes ?

 

Tout comme pour la psychologie, je gère l’aspect nutrition par le biais d’échange et de conseil avec l’athlète, en s’appuyant notamment sur des données précises sur les consommations de chaque athlète que l’on a la chance d’avoir grâce à des tests réalisés avec Sportesting. Mais, si l’athlète a besoin d’un plan nutritionnel plus précis, je le dirige également vers un spécialiste !

 

Selon toi quelles sont les principales erreurs liées à l’entraînement dans le trail ?

 

Pour les éviter, le plus important reste de respecter les grands principes d’entraînement (progressivité, continuité, récupération, etc…) mais surtout d’être bien dans ses baskets, de savoir pourquoi on court et l’on s’entraîne afin de tendre vers un épanouissement personnel au travers de sa pratique !

 

Si tu devais nous résumer ta vision de l’entrainement en une phrase :

 

Pour moi l’entraînement c’est d’abord un accompagnement au quotidien, une relation humaine et un travail collaboratif en vue d’une progression et d’objectifs communs !

 

Un petit mot pour conclure ?

 

Hâte de voir Nolio continuer à grandir et devenir de plus en plus performant 😉