Entretien avec Ugo Ferrari, nouveau détenteur du record du monde de dénivelé positif en 24h :
15 000m d+ – 108 km – 23h33


« J’adore courir, faire du vélo, du ski nordique donc je ne me lasse jamais. Quand je reçois un plan d’entraînement, ou plutôt que je le consulte sur Nolio, c’est un mini-Noël à chaque fois. »


Bonjour Ugo Ferrari, peux-tu te présenter rapidement ?

Oui ! Plutôt grand,beau et fort … Non je n’ai pas encore la trentaine et ma vie se passe majoritairement sur la route entre des entraînements autour de ma résidence principale (Mont Revard), des animations (Speaker) dans Rhône-Alpes Auvergne majoritairement et de la gérance administrative à toutes heures  la semaine.

Quel est ton ressenti deux jours après ce nouveau record ?

J’ai jamais eu aussi mal de ma vie ! Je peux toujours pas mettre un doigt sur mes guiboles, impossible de conduire et le pire c’est les escaliers, une horreur.

C’est sidérant, ça vaut DEUX utmb, bonne chance au prochain, il devra passer par là !

 

Un grand bravo pour ta 32e sur l’UTMB 2019, objectif atteint ?

Non pas du tout ! Mais l’objectif étant grand, démesuré, il ne s’atteindra pas tout de suite.

Cette année 2019 a montré des progrès par rapport à 2018 (1 heure de gagnée) mais il y a encore beaucoup à faire ! (Ne pas se déshydrater, arriver à monter correctement après 16-18h de course … etc)

 

Peux-tu nous décrire ta vision de l’entraînement, comment vis-tu ce volume tout au long de l’année ?

J’ai pris un entraîneur pour en faire “moins”. Patrick Bringer nous remet dans le droit chemin en nous forçant à faire de la qualité. Sans lui j’aurais déjà dérivé dans du surentraînement lié à un volume trop conséquent et à un développement quasi inexistant de la vitesse.
Là on oscille entre 20 et 30h suivant les disponibilités des semaines et c’est un excellent rythme. Il y a de tout, seuil, VMA… Et quand certaines séances clefs ne passent pas on ajuste les curseurs.

J’adore courir, faire du vélo, du ski nordique donc je ne me lasse jamais. Quand je reçois un plan d’entraînement, ou plutôt que je le consulte sur Nolio, c’est un mini-Noël à chaque fois.

D’ailleurs je lis une fois et j’arrive à retenir quasiment 2-3 semaines au chiffre près.

 

Un plan d’entraînement type sur 1 semaine pour toi ça correspond à quoi ?

Avec le métier de Speaker qui laisse parfois des semaines très vides et parfois très chargées … Je ne sais pas si on peut parler de semaine type. Mon entraînement on peut le peindre sur les murs, personne ne pourra le suivre tant ça ne correspond avec aucun rythme de vie.

Il y a je dirais un bon 30-40% de vélo (ou ski l’hiver), toujours une séance de qualité, parfois 2, 2 longues sorties (3h quand on reprend timidement et 7-8 quand on est bien lancé), un peu de gainage/renfo/proprio, ça j’adore alors quand il en met pas deux semaines de suite je râle. Puis du seuil, le truc que j’aime pas. 1 à 2 aussi on va dire.

Le tempo à plat aussi. Affreux. Style 4×15’ etc

 

Tu sembles convaincu dans l’utilisation des produits nutritionnels Endruc’active fournit par Alain Roche, comment se démarquent t-ils pour toi ?

Par le choix d’aliments facilement assimilable par l’organisme (avant de sortir un produit il le test des mois sur son groupe d’entraînement).

La démarche est également respectable, il partage tout, ses recettes de sandwich maison ou autres … etc D’ailleurs certains ne se gênent pas pour les voler et les commercialiser ahaha.

Mais on peut également citer d’autres “marques” : Le Pain du Montagnard, Baouw… Peut-être d’autres que je connais moins.

Pour ces 3 là, la réflexion est la même : ils partent d’une recette qu’ils consomment et ils la proposent aux fainéants que nous sommes (ben oui on veut pas cuisiner !)

Car Alain Roche est avant tout coach sportif. Il a ensuite proposé des recettes de barres énergétiques (et surtout sa crème de petit déjeuner) sur des forums. Et là les gens ont demandés s’il ne voulait pas produire puis petit à petit .. POUF Endur’activ.

 

Ton chauvinisme Savoyard te vaut le surnom de “Grand Duc”, quel est le poids d’une telle responsabilité ?

Non c’est “Duc de Savoie” ! Après on peut bien sur ajouter “Grand”, ”Magnifique” ça ne me gêne pas.

Alors on va préciser car c’est pas hyper clair pour tout le monde. C’est de l’humour.

Le fait de revêtir un espèce de chapeau acheté 12€ sur un site de déguisement et m’enveloppant du drapeau permet d’appuyer le trait d’humour pour les petites vidéos “Compte rendu” de course.

Comme ça l’évidence apparaît d’elle même : autant de surenchère, c’est de l’humour ! 😉

Et puis on aime tous sa région ! Alors du coup après on a nommé le “Baron de Paris” Alexandre Boucheix alias “Casquette Verte” qui est bien gratiné lui aussi.

Il y a “L’Emissaire Vosgien” également avec le jeune Benjamin Polin.

On se marre sans cesse et c’est comme ça que ça crée une émulation positive pour tout le monde. On part s’entraîner, on rigole en citant des proverbes moyenâgeux, des passages des Visiteurs enfin bref on pourrait y passer la journée…

 

Tu as une chaîne Youtube où tu publies différents podcasts en lien avec le trail, qu’est-ce qu’il te motive à faire ça ?

Ça manquait. J’en écoute énormément dans le milieu de musculation ou plutôt même du Bodybulding. J’adore, il y a plein de trucs à apprendre ou même simplement écouter des expériences de vie. Le truc que j’ai en tête à l’instant c’est les vidéos de Michael Gundill qui parle des culturo des années 70-80, c’est de la poésie. Ils te narrent des trucs irréels, des séries de 1000 aux squats, des séances muscu de 6h, t’écoutes ça tu rentres en transe.

Et en Trail  t’as juste 3 gugus qui te parlent de leur test de chaussures alors qu’ils font 30km par semaine … Donc bon. C’est léger.

Alors je demande à ma “communauté” (c’est plutôt des fanatiques dégénérés que des fan mou de Marine Leuleu) de m’envoyer des questions et je traite ça. Y en a plein en stand-by car je suis totalement illégitime pour répondre.

Mais dès qu’il y en a une où je peux coller dessus une expérience de vie, c’est parti pour un podcast !

Je le fais pas assez souvent mais des fois on est deux… Nicolas Martin, Rudy Coia, Alain Roche, Les Genoux dans le Gif… Et là y a un vrai contenu de qualité ! Faut que je fasse ça plus souvent.

 

Speaker sur différents évènements, es-tu autant bavard lorsque tes urines deviennent rouge lors de l’UTMB ?

Aaaaah les journées sont parfois longues !!! Des fois je ne dit rien (OK souvent c’est parce que le bénévole m’a amené le plateau repas et que je me goinfre) mais pour résumé un peu ma vision de l’animation il y a :

Le moment du départ où on présente les forces en présence, la météo, les parcours donc là on parle beaucoup.

Les arrivées des premiers, là on parle plus, on gueule. Puis ensuite on accueil tout le monde là c’est plus gentillet. Vous avez des coureurs qui veulent parler, qui sont content qu’on les acclame à l’arrivée, et ce pour diverses raisons. Puis il y’en a d’autres un peu plus “dans leur bulle” qui souhaite plutôt finir leur effort de manière anonyme sans faire tout un tintamar (je voulais absolument placer ce mot).

Donc faut gérer ! Le speaker est là pour créer des moments forts, des moments calmes, l’ambiance n’est pas linéaire tout au long de la journée. Parler toujours sur le même ton de manière mécanique ce sera en 2032 quand on mettra un robot à l’arrivée.

 

Cela fait plusieurs mois que tu utilises Nolio avec ton entraîneur Patrick Bringer, quelle place prends cet outil dans ta préparation ?

C’est plus rapide ! Avant le coach envoyait un Word par mél (je ne vous dirais pas la version… un ancêtre !)

Maintenant les séances sont posées sur une plateforme qui est facilement consultable sur PC ou smartphone. Pour moi qui suis un peu en voyage tout le temps du jeudi au lundi (en moyenne) c’est beaucoup plus simple.

Et pour lui aussi. Sur la plateforme, il a mes disponibilités donc il n’a pas à se rappeler quand est-ce que je suis libre ou non etc.

Après il y a également l’analyse des ressenti, des charges d’entraînements … Il faudra lui demander s’il les prends en compte. Moi je ne regarde pas, je lui fais confiance. De toute façon ça marche.

Une question me vient : Est-ce plus écologique ?

Avant on envoyait un mail au coach avec une pièce jointe. Il répondait. Parfois il y’avait 5-6 échanges de mail PUIS le mail final avec le nouveau planning. Egalement 2-3 mails pour des retouches …

Un mail, ça a un impact écologique alors tout ce mic mac … Ce serait intéressant de la mesurer ! Pour pouvoir dire : Nolio c’est écolo.

On va donner une phrase choc, j’ai été trop soft jusque là : un Skype entre 4 personnes de 2h pollue autant qu’un vol Paris-New York.

 

Nolio va bientôt proposer des plans d’entraînements sur mesure confectionnés par des entraîneurs de renoms. Un avis ?

C’est excellent pour le débutant. ça lui permet de se familiariser avec le suivi en ligne avant de franchir un nouveau palier : prendre un coach.

 

Le mot de la fin ?

Il y en a déjà assez non ?

Si quelqu’un a lu jusque là, qu’il mette en commentaire “Vive le Revard libre”

 

Crédit Photo : Pierre Guilbaud