Portrait d'entraineur : William Haas

26/11/2021
Portrait d'entraineurs
A la fois entraîneur et athlète, William nous parle de sa structure William Haas coaching et de ses futurs objectifs sportifs.

" Il y a beaucoup de partage dans le groupe, c’est vraiment sympa de rassembler des athlètes de tout horizon avec une même passion. "

Salut William, peux-tu te présenter rapidement pour ceux qui ne te connaissent pas ?


Salut à tous ! J’ai 25ans, je viens des Vosges dans les environs d’Epinal et j'habite actuellement à Tarbes dans les Pyrénées. Je suis triathlète longue-distance, entraineur de triathlon et préparateur physique pour ma structure de coaching à distance ainsi que pour le club de Tarbes Triathlon.

Tu es coach mais également athlète, comment s'est passée ta saison 2020/2021 ?


Du point de vue du coach, une belle saison avec de nouveau des courses, même si les annulations ont été dur à gérer pour la plupart des athlètes, ça fait juste du bien de voir le fruit du travail et que tes athlètes reprennent du plaisir à courir ! En tant qu’athlète c’est une saison très compliquée et très mitigée. J’ai fait un beau printemps pour préparer mon premier ironman avec de belles ambitions, et entamé une
collaboration avec mon entraîneur Karoly Spy. Tout se passait bien jusqu’aux vaccins à partir desquels j’ai vécu une période très compliquée avec beaucoup de doute et d'incompréhension sur mon état de forme qui déclinait de semaine en semaine et les reports de course qui ont bien modifié la trame de la saison ...

J’ai quand même fait des résultats sympas avec une victoire en juillet mais toujours avec cette sensation de “je peux mieux faire” ... Il y a eu beaucoup de remise en question à ce moment-là, j’ai décidé d’aller passer des examens car j’avais vraiment l’impression de ne plus comprendre mon corps, ça ne répondait plus ... verdict, une embolie pulmonaire et saison finie, place au repos et aux soins.

Il y a eu un certain nombre d'athlètes de haut niveau comme toi qui ont eu des problèmes cardiaques cette saison (Antoine Méchin, Florian Schafer), avec une coïncidence trop forte avec le vaccin covid pour être ignorée, qu'en penses-tu ?


Pour moi il y a vraiment un souci ... tout le monde a sous-estimé l’impact des vaccins et des conséquences directes qu’il y aurait pu avoir sur des personnes actives comme nous, sportifs mais pas seulement ! Aucune indication sur la marche à suivre après l’injection, aucune prévention... tous ces problèmes cardiaques et pulmonaires graves qui arrivent subitement quelques semaines après les injections sur des athlètes en grande forme c’est quand même hallucinant... Je conseille vraiment à tout le monde de faire attention avec les vaccins et la pratique du sport en parallèle !

Quels conseils donnerais-tu à quelqu'un qui a eu des problèmes à la suite des vaccins Covid également ?


Si des personnes ont une baisse flagrante de forme, des difficultés à récupérer et à dormir, il faut vite consulter un médecin spécialiste (cardiologue en autre), et il ne faut pas hésiter à forcer un peu les choses ! J’ai récemment eu un athlète qui a eu les mêmes symptômes que moi, avec la connaissance de mon cas d’embolie, il a été consulter 3 fois avant d’avoir un rendez-vous pour une scintigraphie qui a montré une embolie aussi. Sans faire le forcing, il n’aurait sûrement pas su pourquoi sa vie est devenue si compliquée alors que tout allait bien avant... Vous entendrez très souvent les médecins vous dire que vous êtes surmené, voire en surentraînement. Une réponse beaucoup trop facile qu’on entend trop souvent quand on s'entraîne plus de 3 fois par semaine ...ce qui serait normal si vous vous entraînez avec un problème cardiaque ou pulmonaire, vous êtes diminué, donc forcément vous allez progressivement être surmené et même en surentraînement car vous en faites beaucoup trop sans le savoir... le problème vient toujours d’un facteur, il faut juste pousser le médecin a trouvé la cause réelle au lieu de prendre un raccourci ! j’ai eu de la chance d’avoir des contacts compétents pour assurer mon suivi, merci à eux !


Quels sont tes prochain objectifs professionnels et sportifs ?


Sportivement, déjà retrouver un niveau similaire à celui que j’avais avant l’embolie, mais plus sérieusement j’aimerais participer à l’ironman d’Hawaii 2022 et aux WC 70.3 en Finlande en 2023. Les 2 gros objectifs 2022 seront l’ironman de Vitoria-Gasteiz (que je prépare depuis 3 ans avec tous ces reports) et le 70.3 de vichy. A côté de ça, je vais chercher à me faire plaisir sur des triathlons longues distances toute la saison !
Au niveau professionnel, continuer à développer ma structure de coaching mais aussi réfléchir à d'autres projets complémentaires. J’ai remis beaucoup de choses en question à la suite de mes soucis de santé, je vais me laisser du temps pour réfléchir à des projets concrets mais pour le moment ce ne sont que des idées.

Comment se développe ta structure William Haas Coaching ?


Ma structure est jeune et animée. Des projets sympas voient le jour, quel que soit le niveau de performance, c’est vraiment agréable de voir évaluer ses athlètes positivement. Il y a beaucoup de partage dans le groupe, c’est vraiment sympa de rassembler des athlètes de tout horizon avec une même passion.


Tu fais également du coaching “présentiel” au club de Tarbes Triathlon, qu'est-ce que ça t’apporte ?


Tout simplement de l’interaction et du partage ! J’encadre le groupe des ados, c’est sympa de partager son expérience avec des jeunes en devenir et surtout qui ont envie ! Cela me permet aussi d’apprendre à m'adapter à des publics différents.


Tu utilises Nolio au quotidien, qu'est-ce que la plateforme t'apporte ?


Du temps et de la précision ! Nolio c’est le cadre et la simplicité, le tout en français, c’est un gain de temps au quotidien et une plus-value pour les athlètes qui ont accès à une plateforme intuitive et simple d’utilisation. En dehors de la plateforme, Nolio ce sont aussi des passionnés qui n'hésitent pas à consulter et entendre les coachs !


Tu as pris un entraîneur récemment, Karoly Spy, pourquoi ce choix alors que de nombreux coach se font eux même leurs programmes ?


Après 5-6 ans à m'entraîner moi-même, j’ai pu tester mes méthodes directement mais il m’a toujours manqué une chose importante, le recul. Quand tu coach un athlète, tu l’accompagne pour qu’il se développe de la meilleure des manières, avec une bonne communication tu peux vite adapter le plan si besoin, tu fais des choix réfléchis pour respecter son intégrité physique et mental. J’avais besoin de ce recul pour me décharger mentalement du poids de ma propre programmation. Karoly est arrivé à un moment de ma vie où j’avais besoin d’être rassuré et canalisé.
J’entraine aussi d’autre entraîneur, c’est une pratique courante chez les coachs finalement car tout le monde a besoin de recul quelque part.


Trouves-tu que Nolio a facilité les échanges que tu as avec ton entraîneur ?


Nolio a été le déclencheur de ma démarche. Je réfléchissais depuis un moment à être accompagné par quelqu’un de compétent avec qui je partage une vision très similaire de l’entraînement mais je n’avais pas le budget au début et quand je l’ai eu, Karoly coachait sur une autre plateforme. En avril j’ai appris qu’il venait sur Nolio, je l’ai appelé et on a commencé ! 👌


Un petit mot pour la fin ?


N’ayez jamais peur de vous lancer des défis ! Le corps est bien fait, en se donnant les moyens, tout le monde peut les relevés !

Commentaire

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.