Portrait d'entraîneur : Stéphane Brogniart

10/1/2022
Portrait d'entraineurs

A la fois aventurier, conférencier, préparateur mentale et bien d'autres encore Stéphane Brogniart est une personnalité bien connu dans le monde des sports outdoor et du trail. Stéphane est un sportif accompli qui étonne toujours avec des défis complètement fous.

" J'aime de moins en moins les compétitions pour la compétition et les flatteries d'égos. "

Bonjour Stéphane, peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?


Je ne suis plus tout jeune 45 ans, alors pour me présenter ça pourrait prendre du temps. En ce qui nous concerne on va dire que je suis un ex-ultra trailleur, qui a un jour décroché le graal d'un top 10 à l'UTMB avec une méthode peu conventionnelle.
Car oui depuis mon premier dossard en trail en 2003 et mon dernier en 2017 je n'ai cessé d'utiliser le trail comme un outil de développement personnel plutôt qu'une fin en soi et comme nous n'utilisons que des outils qui correspondent à nos besoins du moment, maintenant mon outils s'appelle l'aventure.
Passé du sport ou l'on minimise beaucoup les parts d'incertitude à l'aventure, c'est accepté d'être moins performant mais plus couteau suisse pour être capable d'aller au bout d'un impossible en s'adaptant en permanence au vu des situations qui nous arrive..
Sinon je suis vosgien et ça suffit pour que votre imaginaire comprenne que je ne suis pas de la ville avec tous les concepts chichi pompom de la ville que je ne supporte pas.


J'essaie d'œuvrer localement à vivre autrement, enfin pas comme si la terre était un puits de matière immuable et que l'on pouvait en faire n'importe quoi...Jean Marc Jancovici, grosse source d'inspiration, mais beaucoup d'autres.

Tu es coach mais aussi athlète, comment s'est passée ta saison 2020/2021 ?

J'accompagne depuis 2015 des athlètes qui ont des projets de vie avec comme outils le sport outdoor..

Le but est de réaliser des événements remarqués, remarquables pour assouvir une cause noble personnelle. Ma saison 2020/2021 m’a permis de tenter des choses pour mettre en image ce que j’ai au plus profond de moi en ce moment. Les Français sont égoïstes et renfermés sur eux au vu de la crise sanitaire : "Ok en mai 5000k au travers de l’hexagone à coup de 270kms par jours pendant 20 jours sans savoir où dormir le soir en faisant confiance aux réseaux sociaux".

Bilan : tous les soirs je dormais au chaud (vu la flotte que j'ai pris tous les jours c'était plutôt appréciable). Tous les jours des personnes roulaient avec moi, tous les jours des cocas, des sandwichs, des applaudissements, des coups de main lors des pannes, beaucoup de gens se sont ouvert à moi.

J'aime de moins en moins les compétitions pour la compétition et les flatteries d'ego. Alors j'ai trouvé en prétextant une tentative de 24hD et de faire en même temps des concerts, buvette barbecue. Pensez avant tout à l'événement, un moment de vie pour tous. Et d'ailleurs ça a fonctionné car 500 personnes étaient présentes (dont une bonne partie de la team point barre), même si j'ai échoué sportivement au bout de 12h, il y avait du monde pendant 24h. Beaucoup de monde qui faisait la fête, tournait dans la bosse, se lançaient des défis, etc...

C'était aussi un formidable terrain d'expérimentation du cétogène, de différentes techniques d'entraînements, d'une collaboration avec les élèves des classes sportives de la ville de Gérardmer, la station et la ville qui se sont investis à fond. Sinon depuis que je suis dans l'aventure j'élargis considérablement mon cercle de connaissance et de compétence. Je suis un peu moins autiste (il était temps).

Peux-tu nous parler de Stéphane Brogniart Entreprise ?


C’est un service d’accompagnement pour rendre autonome. Un accompagnement personnalisé : Une centaine d’athlètes (trail, bikepacking, triathlon, aventure), maintenant 6 entraîneurs que je forme à la méthode pour répondre à la demande.

Les athlètes acquièrent des compétences et une compréhension qui leur permettent d’être eux-mêmes au travers de leurs projets outdoor..

Un challenge depuis cette année est réservé aux athlètes et ex-athlètes de la team autour de 8 événements assez originaux (voir sur le site stephanebrogniart.com).

Je constate qu’il y a une fuite du tableau Excel avec une recette qui fait juste courir vite, et une fuite des dossards. J’ai beaucoup de plages horaires par semaine où les athlètes peuvent m’appeler pour comprendre, échanger, individualiser, construire (le meilleur du travail). De la préparation mentale : c’est bien beau d’avoir une Subaru si le pilote n’est pas toute la course dans la voiture, tu ne seras que du niveau d’une 4L. Des conférences en entreprise, en club pour échanger au travers de tous ces concepts pour rendre autonome et donner du sens à ce que l’on fait autrement qu’un post sur les réseaux sociaux, strava ou un tee-shirt finisher.

Quels sont tes prochains objectifs professionnels et sportifs ?


Professionnellement : renforcer les entraîneurs de la team (ça prendra deux ans), faire comprendre que lorsque tu viens dans la team point barre tu as un lot de compétences qui permet de travailler tous ensemble.

Sportivement 2022 sera surtout des défis personnels (créatifs et surprenants) pour préparer 2023 (le grand défi) que je vous laisse deviner si vous suivez ce que je fais. Ce sera aussi davantage de vidéos car Joy ma compagne acquiert les compétences pour faire des montages alors il faut lui ramener à manger et de la qualité.

Peux-tu revenir sur la traversée de l'Atlantique à la rame, comment est-ce que tu t'es préparé ?


Attendez le bouquin ahah.

Pour la prépa : le mur vert. Sinon j'étais surtout parti dans l'idée qu'il ne fallait pas être un champion d'aviron pour faire ça mais plutôt un complet pour éviter de me blesser et répondre à toutes les sollicitations qui allaient m'être demandées. Donc tout l’hiver je me suis préparé avec du skimo, nordique, ergo, PPG. Au printemps aviron sur le lac pour acquérir un excellent coup de rame efficace car même avec un bateau d'une tonne pendant 72 jours chaque coup doit être bon...

Mais aussi de la muscu spécifique, natation en lac, vélo, trail.

Est-ce que tu peux nous parler de ta performance sur le défi Gallia 480 ? Pourquoi un tel projet ?


La Gaulle en 480h.

Paris, Brest, Menton, Perpignan, Hendaye, Dunkerque, Strasbourg, Rochesson.

Pourquoi ? Je voulais en tout premier temps tenter un Paris Dakar express, mais voilà avec ce bazar aux frontières ça devenait assez compliqué. Le bikepacking est l'avenir dans l'ultra alors je voulais connaître ce milieu et ce sport. Et puis comme évoqué au-dessus je ne voulais pas juste un alignement de km, je voulais de l'humain et pas à 10 000kms. En France on a tout sous la main, alors avec Benoit Gandolfi on a planché et Gallia 480 est né... Paris-Brest c'était mythique.

Brest-Menton celle-là je la voulais, de l'atlantique à la méditerranée en passant par une diversité incroyable, la plus belle des traversées.

Menton-Perpignan pour aller rejoindre les Pyrénées, car sinon la côte méditerranéenne n'est pas des plus glamour à mon goût.

Perpignan-Hendaye assez magique surtout l'Ariège.

Hendaye-Dunkerque no comment ahah

Dunkerque-Strasbourg la surprise, les gens dans le Nord un amour et le parcours surtout la frontière belge c'était magnifique.

Strasbourg-Rochesson RAS.

Alors 270 km de vélo tous les jours ce n'est pas simple et avec 80% de flotte et de vent contraire, je m'en rappellerai un moment. Le bikepacking est un formidable outil pour voyager, rencontrer et générer des histoires que tu as eu à coups d’efforts et ce sont les plus belles histoires.

J'ai des anecdotes à raconter au coin du feu l'hiver et jusqu'à la fin de mes jours.

Tu as aussi tenter de battre le record du monde de dénivelé positif en 24h en septembre, est-ce que tu peux nous raconter cette journée ?


Sacré chantier... Je ne reviens pas sur le pourquoi j'ai tenté ça. Avec Benoit Gandolfi nous avons été loin dans la recherche du parcours idéal grâce à tous les autres athlètes qui avaient tenté et en fonction de mes caractéristiques personnelles.

260m de long, 64D + avec un meneur d'allure car nous avions constaté que je pouvais gagner 0,2 Km/h avec une personne placée 50cm devant moi. Je me connais je devais attendre la 10ème heure pour commencer à embrayer. 12 montées / heure passaient assez facilement et une effervescence dingue au bord de la piste c'était juste incroyable. Je suis entré dans ma bulle étanche à la 4ème heure et c'était parti, tout était fermé j'attendais le milieu de la nuit pour faire opérer la magie qui me vient du fond à chaque fois que je fais un ultra. Les pacers s'enchaînent bien. Et puis j'ai commencé à perdre l'équilibre au bout de 10h jusqu'à tomber au bout de 12h. Le diagnostic est sans appel, le vestibule horizontal de l'oreille interne droite est dégommé...

Depuis l'atlantique l'oreille interne est en sale état et c'est ma vue qui a comblé ce dérèglement. Pendant le 24h je me suis privé de la vue avec les pacers et c'est parti en crise rapidement. Un échec, on doit lui dire merci. Les énergies subtiles qui arrivent à rentrer dans le corps tapent direct sur un point faible. Donc avant de focaliser sur ce qui a été dégommer il faut savoir quelle porte était entrouverte pour faire entrer l'énergie qui allait faire le bazar. Un problème n'arrive jamais par hasard. Une fois ce travail effectué pour progresser et que ça ne se reproduise pas sur un autre point de faiblesse, je suis content d'avoir découvert ce problème d'oreille interne qui est maintenant résolu. Ce fut une magnifique journée à tellement d'égards.

Tu utilises Nolio au quotidien, qu'est-ce que la plateforme t'apportes ?


Depuis 2015 j'accompagnais les athlètes avec un google agenda, alors Nolio c'est forcément mieux ahah ! En prenant contact avec l'équipe (Alexandre en particulier) j'ai tout de suite été charmé par le "prévu, réalisé". Sauf que dans le prévu les athlètes ne pouvaient pas directement ouvrir et créer une fiche d'entraînement adapté à leurs agendas personnels et professionnels car chaque athlète en fonction de la période de l'année a un tronc commun de séance par activité : par exemple en hiver 2 PPG, 1 séance trail mixte, et pour les autres séances ça doit être un autre sport que le sport de prédilection (ski, natation, escalade, foot en salle, hockey, etc...)

Donc c'est à l'athlète de me placer cela dans la semaine et derrière quand c'est placé je n'ai plus qu'à remplir les fiches que l'athlète à ouvert.

Pas de problème une solution a été apportée !

Il y a peut-être mieux mais Nolio apporte à mes athlètes une vraie souplesse pour une vraie personnalisation et quand j'ai un problème j'ai tout de suite une réponse et une solution mise en place, donc ne changez rien ! euuuuh si deux trois trucs mais on verra ça plus tard ahah !


Trouves-tu que Nolio facilites les échanges, avec tes athlètes, sportifs ?

Évidemment, un vrai cordon ombilical. Mais je ne suis pas fan des messages et je préfère le SMS mais ça c'est perso.

Quels sont tes futurs projets?


Patience vous saurez tout bientôt. Tu ne veux pas mon 06 non plus ?

J'en ai à la pelle des projets ! Mais des aventures qui te mettent en situation de limite survie m'attirent de plus en plus, avec un sens profond vers le nouveau monde qu'il va falloir appréhender avant de le subir.

Pas envie que vous vous reposiez sur vos lauriers non plus...

Un petit mot pour finir ?


A quand un week-end avec les différents entraîneurs de Nolio pour échanger afin d'être meilleur grâce aux autres ?

Commentaire

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.